Sjaak Lucassen - l'homme au tour du monde en Fireblade

240000km, 3 ans de périple
Sjaak Lucassen est l'homme qui a parcouru le monde sur une Fireblade.

Sjaak Lucassen

Comment il a commencé...

Né en 1961, Sjaak Lucassen est d'origine hollandaise, né et vivant à Maashess. Avant qu'il ne débute son tour du monde, Sjaak est parti en voyage dans la Sierra Nevada (Espagne) et en Australie où il parcourut 38000km en 4 mois en 1992 sur sa Fireblade.

Liste des principaux pays que Sjaak a traversé :

Pays bas, Allemagne, Pologne, Tchécoslovaquie, Lituanie, Estonie, Lettonie, Russie, Mongolie, la région de Sibérie, le Japon ( visite de l'usine Honda à Hamamatsu ), la Thailande, Malaisie, Indonésie, Australie, Nouvelle Zélande, Bangladesh, Népal, Pakistan, Inde, Iran, la frontière chinoise, Turquie, Syrie, Jordanie, Israël, Egypte, Arabie Saoudite, Kenya, Eritrea, Ethiopie, Tanzanie, Ouganda, Malawi, Zambie, Zimbabwe, Botswana, Namibie, Afrique du Sud, Lesotho, Suisse, Italie, France et Belgique.

Les modifications faites sur la moto

Tout d'abord, l'énorme top-case conçu par Sjaak est la première chose qui saute aux yeux. Large de 94cm, cet ensemble en aluminium soudé est placé au dessus des longerons à l'arrière. Afin de garder le champ de vision dans les rétroviseurs, ceux-ci ont été élargis de 11cm. Sjaak a également monté un amortisseur de direction et un anneau de remplissage sous l'amortisseur mono-shock. La fourche a été protégée pour ne pas abimer le chrome et un système de lubrification de chaîne a été monté.

Comment la Fireblade s'est comporté après tant de kilomètres...

Gardons à l'esprit que la Fireblade n'est pas la meilleure solution pour faire le tour du monde... même si Sjaak a drôlement bien travaillé. Voici une liste des pièces qui ont été remplacées ou réparées pendant ces 240000km :

- roue avant voilée, cadre inférieur cassé, fourche avant faussée, batterie cassée après avoir roulé dans un grand trou.
- Cadre inférieur cassé, échappement arraché et électronique endommagé lors d'un accident avec un camion.
- 1 alternateur ( aux 198000km )
- 2 régulateurs.
- 5 roulements de roue
- 3 kits chaine
- 12 jeux de plaquettes de frein
- 1 jeu de disques d'embrayage
- 2 cables d'embrayage
- 3 leviers de frein
- Quelques batteries
- Un grand nombre de bougies
- 12 pneus avant et 17 pneus arrière

A l'usine Honda, Sjaak a reçu gratuitement de nouveaux freins avant et des disques de frein.
La suspension arrière a été révisée aux 170000km.

La Fireblade est-elle encore en bon état après 240000 km ?

Le magazine allemand "Motoren & Toerisme" - qui a publié plusieurs articles sur ce tour du monde - a également testé la moto pour voir ce qu'il en restait. La conclusion en a été qu'il y avait des motos en bien pire état vendues en deuxième main. La Fireblade restait stable même dans des virages à 120km/h. La fourche avant n'était plus très bonne à cause du trou dans lequel Sjaak a roulé et qui a faussé la fourche. Même si les fourreaux de fourche ont été quelque peu redressés, l'amortissement est fichu. Les freinages appuyés de l'avant ne donnent plus un sentiment de sécurité, ceci étant d'autant plus accentué par le fait que les disques de frein et les étriers devaient être remplacés. Le principe de flottement des disques est également en défaut. A 150km/h et au delà, la Fireblade est légèrement instable à cause des suspensions complètement usés, des fourreaux de fourche faussés et de la bagagerie peu aérodynamique à l'arrière.

Et le moteur?

Techniquement, la moto conserve ses qualités si on la compare à une neuve. Aucune défaillance ni ombre de balbutiement à l'allumage, elle démarre au quart de tour, même s'il y a une sensation de ne pas avoir tous les chevaux disponibles d'origine. ( Puissance estimée au vilebrequin aux alentours de 110ch )
Parmi les principales raisons pour lesquelles le moteur n'est pas totalement rincé, Sjaak a toujours bien fait chauffer sa moto, la température de fonctionnement adéquate ayant toujours été atteinte avant de démarrer. Seconde raison, la vitesse moyenne a été faible, Sjaak savait apprécier le paysage et n'était pas pressé. Toutefois, pendant les 80000 premiers kilomètres, Sjaak a quand même posé ses genoux sur l'asphalte, la moto n'a donc pas été constamment ménagée.

Dans ce voyage, Sjaak a fait l'entretien lui-même, vidange, changement du filtre à air, des bougies et vérification des soupapes.

Non seulement Sjaak a de belles histoires à raconter mais sa Fireblade également ! Un total de 240000km que la moto a traversé tout au long des autoroutes, des routes, des chemins sablonneux, des routes boueuses, de la jungle, des déserts et bien pire encore!

A noter que Sjaak a payé ce tour du monde de sa poche. En mars 2001, Sjaak Lucassen a entamé un autre tour du monde au guidon cette fois-ci d'une Yamaha R1, qui devrait durer 3 ans.

Pour en savoir plus sur ce fabuleux voyageur :

Magazine allemand "Motoren and Toerisme" du mois d'octobre et novembre 1998.
"Le tour du monde en FireBlade" ouvrage de Sjaak Lucassen et bien sûr son site Internet :

www.sjaaklucassen.nl

Contact webmaster

1731203 visiteurs recensés depuis mars 2000 dont 529 aujourd'hui, 6 connectés actuellement.

La reproduction partielle ou totale du contenu de ce site est interdite sans l'accord préalable du webmaster.
Les textes, schémas et photos contenus sur ce site sont donnés à titre purement indicatif et ne sauraient engager la responsabilité du webmaster.
Les marques, les noms et logos de sociétés, les noms et les images de produits mentionnés sur ce site appartiennent à leurs propriétaires respectifs.

Fireblade Zone - 2000-17 - Site non officiel Honda CBR 900 / CBR 1000 RR

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !