Nouvel amortisseur de direction révolutionnaire

Il s'agit certainement de l'une des innovations les plus révolutionnaires en matière de comportement routier qui peut être découvert dans le nez de la nouvelle Fireblade. La « boite noire » logée au sommet de la fourche est en fait un amortisseur de direction électrohydraulique conçu pour atténuer les différents mouvements de direction que l'on subit parfois à haute vitesse ou lors des fortes accélérations. Les amortisseurs de direction existent depuis de nombreuses années, notamment en compétition où l'on atteint en permanence les limites des motos et ou surviennent parfois des guidonnages ou d'autres mouvements peu rassurants. Ces amortisseurs appliquent une force d'amortissement à la direction pour contrebalancer les violentes oscillations du guidon. Certains sont constitués d'une simple vis placée sur la colonne de direction, d'autres prennent la forme de dispositifs mécaniques et hydrauliques fixés entre le cadre et la fourche. Quelle que soit leur conception, leur but est de freiner les mouvements de direction et de nombreux constructeurs ou accessoiristes se sont intéressés à ce sujet. Toutefois, bien qu'ils soient tous plus ou moins efficaces en limitant les mouvements parasites, chacun d'entre eux résulte d'un compromis et présente par conséquent des faiblesses. Si l'amortisseur est réglé de façon à freiner les mouvements du guidon à partir d'un seuil donné, la résistance va devenir très sensible lorsque l'on devra faire tourner le guidon rapidement.

Photo de l'amortisseur de direction

Les amortisseurs rotatifs, souvent utilisés en tout terrain ou en rallyes, offrent quant à eux l'avantage d'une résistance supérieure aux chocs. Cependant, parce que leur installation entraîne des modifications importantes, de nombreux utilisateurs potentiels hésitent à les utiliser. Pour parvenir à un résultat optimal dans la plupart des circonstances, il est donc nécessaire de procéder à de nombreux essais sur différentes machines et dans différentes conditions. Au cours du temps, les progrès réalisés sur les cadres, les suspensions ou les pneumatiques ont permis une nette amélioration de la situation en réduisant l'incidence des mouvements à haute vitesse. Au point que la plupart des supersportives de la dernière génération revendiquent des performances supérieures et un comportement plus sûr que des machines de courses à peine plus anciennes.

Diagramme de réponse de l'amortisseur de direction

Toutefois, il reste encore de trop nombreux paramètres qui peuvent engendrer des mouvements de direction et l'augmentation des performances de motos modernes n'a fait que renforcer le besoin de développer une nouvelle technologie pour résoudre ce problème. Alors que d'autres constructeurs ont souvent choisi d'ajouter un amortisseur de direction à leurs sportives, Honda a généralement évité de monter cet accessoire sur ses motos. La raison en était que bien que de tels amortisseurs soient effectivement utiles dans certains cas, il restait encore beaucoup à faire tant en termes de performances que de facilité d'utilisation. Autrement dit, on avait simplement identifié les symptômes du problème, pas ses causes. Ainsi, plutôt que d'équiper leurs supersportives avec cet accessoire, les ingénieurs Honda ont préféré en comparer les avantages et les inconvénients avant de décider de mettre au point une nouvelle génération d'amortisseur qui puisse enfin offrir un équilibre optimal entre amortissement et « neutralité » de la direction dans toutes les situations.

Configuration de l'amortisseur de direction

Développé en coopération avec Kayaba, célèbre fabricant de suspensions et de systèmes hydrauliques, le nouvel amortisseur de direction électrohydraulique Honda est principalement composé des éléments suivants:

1- Le tout premier amortisseur de direction hydraulique rotatif contrôlé par électronique, installé au sommet de la colonne de direction.

2- Un système de contrôle intégré à la centrale électronique d'injection.

3- Un ensemble de capteurs associés avec le compteur pour mesurer la vitesse et les accélérations.

4- Un témoin lumineux au tableau de bord afin d'offrir une information visuelle en cas de panne du système.

À partir de l'amortisseur installé en haut de la colonne de direction part une biellette fixée directement sur le té de fourche inférieur par l'intermédiaire d'une vis. À l'intérieur de l'amortisseur, une large chambre est divisée en deux par un séparateur mobile et solidaire de la biellette. En réponse aux mouvements transmis par la biellette au séparateur, l'huile circule de part et d'autre de celui-ci via de vannes hydrauliques. Quatre vannes à sens unique garantissent que l'huile ne passe au travers d'une vanne principale que dans un seul sens, que le séparateur se déplace de gauche à droite ou de droite à gauche. L'ouverture de la vanne principale est gérée par un solénoïde commandé par la centrale électronique. Une valve séparée maintien la pression interne à un seuil fixé tandis qu'un petit piston libre compense les variations de volume dûs, par exemple, à un échauffement de l'huile.

Dessin de configuration de l'amortisseur de direction

Fonctionnement de l'amortisseur de direction

À l'inverse de la plupart des amortisseurs de direction actuels, le nouvel amortisseur de direction électrohydraulique Honda ne possède pas de taux d'amortissement préétabli. L'amortissement est automatiquement déterminé par la centrale électronique en fonction de paramètres tels que la vitesse ou le taux d'accélération. De cette manière, il est possible de garantir un fonctionnement optimal dans la majorité des situations. Jusqu'à environ 80 km/h, la vanne principale reste totalement ouverte : la direction est neutre et « légère », l'amortissement n'étant pas ou peu perceptible par le pilote. Avec l'accroissement de la vitesse et du taux d'accélération le solénoïde qui contrôle le flux d'huile réagit aux instructions de la centrale électronique et restreint en conséquence la circulation de l'huile entre les deux côté de la chambre. Il en résulte un amortissement subtil mais très efficace de tous les mouvements latéraux du séparateur et, par extension, de la direction.

La résistance maximale est appliquée à partir de 180 km/h, indépendamment du taux d'accélération, ce qui permet concrètement de limiter les tendances aux guidonnages ou aux louvoiements de presque 20 %. S'agissant d'une avance technologique significative de plus dans la longue liste des innovations contribuant à la maîtrise globale des motos à vocation sportive, le nouvel amortisseur de direction électrohydraulique Honda procure un sentiment de confiance jamais atteint jusqu'à aujourd'hui, au bénéfice du plaisir de conduite. Adopté pour la première fois sur la nouvelle la CBR1000RR Fireblade, le nouvel amortisseur de direction électrohydraulique Honda est associé à un haut niveau de sophistication technologique mais aussi de facilité d'utilisation.

Dessin du principe de fonctionnement

Télécharger l'animation flash du principe de fonctionnement

Nouvelle instrumentation plus compacte

Fine et légère, la nouvelle instrumentation de la Fireblade est construite autour d'un panneau à 6 côtés similaire à celui de la RC211V, avec des écrans digitaux positionnés autour d'un large compte-tours en position centrale. Les écrans digitaux offrent une vue claire sur la vitesse, le kilométrage total, les partiels (2), la température d'eau et l'heure.

Photo du tableau de bord

En marge des témoins lumineux classiques se trouve un indicateur de dysfonctionnement pour le nouvel amortisseur de direction électrohydraulique. Le pilote dispose également d'un indicateur lumineux de changement de rapports qui peut être programmé de 5 000 à 11 500 tr/min et qui sera particulièrement utile en compétition. Ce témoin dispose de trois réglages « visuels » : marche, clignotement lent ou clignotement rapide et de trois réglages d'intensité lumineuse. Le commodo droit ne fait désormais plus partie intégrante de la poignée d'accélérateur afin de faciliter les remplacements ou le retrait pour une utilisation en compétition.

Système de sécurité au démarrage (H.I.S.S.)

Comme la plupart des grosses cylindrées Honda, la nouvelle Fireblade dispose du désormais célèbre système de sécurité au démarrage H.I.S.S. (Honda Ignition Security System), qui prévient le vol en empêchant le démarrage du moteur sans l'aide de l'une des deux clefs d'origine dotées d'un code informatique préprogrammé. Dans la mesure où ce système intervient au coeur même de l'unité électronique, il ne peut être court-circuité, ni en shuntant l'allumage ou même en remplaçant la centrale. Ceci a pour but de décourager effectivement les voleurs et de limiter les cas de vols avec violence. Comme toujours, un témoin lumineux informe de la présence et du fonctionnement du système.

Espace pour antivol sous la selle

Bien que le nouveau système d'échappement ait nécessairement limité le volume disponible sous la selle passager, un espace a toutefois été aménagé pour loger un antivol en U ainsi que d'autres objets tels que des gants par exemple.

Photo du logement sous la selle

Équipements optionnels

La nouvelle CBR1000RR Fireblade est disponible avec un assortiment de pièces optionnelles, spécialement conçues et produites par Honda Access Corporation pour améliorer encore ses performances sur route comme sur piste. La liste comprend :

. Un système d'alarme sonore AVERTO sensible aux vibrations.

. Un dosseret en plastique moulé qui remplace la selle passager pour une ligne encore plus sportive et en phase avec les prétentions de la CBR.

Photos du dosseret 1 - 2

. Un jeu de deux protections façon titanium pour renforcer la protection du dosseret de selle.

. Un antivol en U ultra-résistant conçu pour être transporté dans le logement aménagé sous la selle passager.

. Une béquille de stand arrière qui facilite les opérations d'entretien.

. Un protège-réservoir autocollant en 3 parties qui évite les possibles rayures dues aux fermetures à glissière.

. Une housse ultra-résistante.

Photos des accessoires

Kit compétition HRC

Comme cela était déjà le cas pour la VTR1000SP2 et de nombreuses autres Honda de série engagées dans des compétitions locales ou internationales, le Honda Racing Corporation (HRC) commercialisera pour la CBR1000RR Fireblade un ensemble de pièces dédiées à la compétition. Ce kit comprend des pièces pour le moteur, la partie cycle et l'habillage, toutes conçues pour offrir une puissance supérieure, un poids réduit, un comportement plus incisif et une meilleure aérodynamique, le tout dans un but de victoire ultime, en Mondial Superbike comme partout ailleurs.

Kit HRC en détails

Contact webmaster

2322445 visiteurs recensés depuis mars 2000 dont 586 aujourd'hui, 8 connectés actuellement.

La reproduction partielle ou totale du contenu de ce site est interdite sans l'accord préalable du webmaster.
Les textes, schémas et photos contenus sur ce site sont donnés à titre purement indicatif et ne sauraient engager la responsabilité du webmaster.
Les marques, les noms et logos de sociétés, les noms et les images de produits mentionnés sur ce site appartiennent à leurs propriétaires respectifs.

Fireblade Zone - 2000-19 - Site non officiel Honda CBR 900 / CBR 1000 RR

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !